Seppois-le-Haut
Obersept

Un voeux mystérieux

Une des périodes les plus terribles de l'histoire récente du village aura été la seconde guerre mondiale. Il n'est pas facile de recueillir les confidences de ceux qui l'ont vécue. Celui qui s'en tire sans doute le mieux est Vincent HEYER, souvent bien mieux que les voisins, ou même la famille.

 

Les personnes lâchent trés rarement quelques mots, au hasard d'une conversation, les années loin du foyer, du train de culture et du métier, selon le cas en Algérie, en Angleterre, sur le front Russe, ou à Tambow, là où l'histoire les a portés, résistants ou malgré eux.

 

Ainsi Armand se souvient que son pére Maurice fleurissait avec ponctualité l'autel de Marie chaque 15 août.

Pourquoi exactement ? Il ne saurait le dire. Il sait juste ce que son père lui avait dit, en trés peu de mots. Celui-ci avait vu sa derniére heure de prés, lors d'un bombardement qui avait duré plusieurs jours, quelque part sur le front Russe. Ayant abandonné tout espoir de revoir sa maison un jour, il ne vit plus d'autre recours qu'en sa foi. Il s'en remit à Marie, comme sans doute beaucoup d'autres, le culte marial ayant été toujours très vivant dans notre Sundgau.

(Pour qui connaît l'histoire de l'édification de la chapelle du Grunenwald à Ueberstrass, on sait que cette piété remonte à loin).

 

Il eu la chance de pouvoir revenir, et fleurit donc à date convenue l'autel, aussi longtemps que sa santé le lui permit. Pour autant, son fils ne se souvient pas qu'il ai jamais eu l'envie de se livrer beaucoup sur les circonstances exactes de son voeux.

Il nous en a fait dépositaires, car il sait qu'ici, l'humain est respécté, ainsi que la mémoire.

A mesure que ces grands aînés s'éteignent, meurt le souvenir de l'horreur qu'ils ont du vivre. Certaines choses en viennent à être niées. D'autres oubliées, et on vit comme si rien jamais ne pouvait plus arriver.

Pourtant les mêmes causes appelent souvent les mêmes effets. Aussi si de jeunes lecteurs proches de nous lisent ces quelques lignes, et si cela les rends assez curieux pour s'interresser d'un peu plus prés à l'histoire d'un proche de leur grand père ou de leur arrière grand père, peut être pourrons nous tous ensemble éviter de nous naufrager encore sur d'amers écueils.